6 jours de folie à New York

Publié le par Chacha



Ce voyage aurait pu très mal commencer : à peine arrivées à l'aéroport on nous apprend que le vol est retardé de 7h. Nous avons donc tué le temps dans un cinéma et un Starbucks, histoire de se mettre déjà dans l'ambiance. Nous avons finalement décollé vers 17h pour arriver à New York vers 20h (heure locale) dans le brouillard complet et sous une pluie battante. Abandonnant l'idée de prendre le métro nous avons sauté dans le premier taxi venu. Les jours suivants le temps s'est amélioré et le dernier jour il faisait dans les 30°C.


Central Park dans le brouillard, le premier jour


Pendant ces 6 jours nous avons beaucoup, beaucoup marché à travers cette ville hallucinante où tout est plus grand, plus haut, plus bruyant, plus lumineux... Le premier jour, le toit des buildings se perdaient dans le brouillard. Nous avons visité le Metropolitan museum, le Moma, le Guggenheim, le musée d'histoire naturelle et les Cloisters. Le reste du temps nous avons déambulé dans les streets et les avenues, les yeux toujours levés au ciel. Un tour en bateau au sud de Manhattan et la vue depuis l'Empire State Building nous ont fait prendre conscience des dimensions incroyables de cette ville.





































































































Notre hôtel était situé à deux blocs de Central Park, sur la 7ème avenue. En la continuant vers le sud on arrive à Time Square, peut-être le quartier le plus fou de New York, éclairé la nuit par la seule lumière des publicités géantes qui défilent sur les façades des buildings. C'est un quartier très animé, où on peut trouver un magasin immense de M&M's (deux étages de bonbons et produits dérivés!).



Un touriste ne peut pas aller à New York sans assister à un Musical à Broadway. Le choix est vaste, nous avons jeté notre dévolu sur "Mamma Mia", et ce fut un très bon choix.


Enfin on ne peut pas parler de New York sans évoquer la "gastronomie" locale. Nous prenions la plupart de nos repas dans des "deli", abréviation pour delicatessen, mais ne vous y trompez pas, la bouffe américaine n'a rien de délicat : cookies, scones, bagels, pizza, chinois (dans Chinatown), muffins, blondies, brownies, nous avons presque tout essayé. Sans oublier le fameux cheesecake, qui remporte la palme de gâteau le plus lourd existant sur cette terre. Une pensée émue aussi au café américain : 2 litres d'eau pour une cuiller de café (j'exagère à peine). Comme qui dirait, ça désaltère et c'est déjà pas mal.

Le retour en France s'est déroulé sans encombre. Nous sommes rentrées ravies, des images plein les yeux et des tas de photos.

Détail du voyage

Album photo

Publié dans Voyages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article